Secourisme canin

 

Les soins d’urgence :

Cette page est conçue pour vous donner quelques conseils en cas d’urgence, pour agir au mieux sur le moment, en aucun cas pour vous substituer au vétérinaire. Lui seul est compétent pour  prodiguer les soins adaptés.

Dans tous les cas, consultez rapidement le vétérinaire le plus proche.

En cas de traumatisme douloureux tel que fracture et autres, avant toute intervention,  équipez le chien d’une muselière ou d’un lien lui empêchant toute possibilité de vous mordre pendant la manipulation ou les premiers soins.

 

Le retournement d’estomac:

C’est une vraie urgence vétérinaire.

L’estomac se retourne sur lui-même, les gaz de la fermentation ne peuvent plus s’échapper, ce qui fait gonfler le ventre du chien en comprimant ses poumons. Le chien meurt étouffé.

Il faut opérer dans les délais les plus rapides.

Afin d’éviter cet incident (très fréquent), ne faites pas faire de l’exercice à votre chien quand il a bu ou mangé peu de temps auparavant.

Ne lui donnez pas non plus à boire ou à manger moins d’une heure après un effort.

 

Hémorragie externe:

 Point de compression direct (avec la main ou un linge propre) ou à distance

Garrot avec une large bande ou un garrot élastique. Notez l’heure à laquelle vous avez posé le garrot et surveillez toute détérioration.

Consultez d’urgence un vérérinaire.

 

 Brûlure :

Pour une brûlure bénigne, appliquez une pommade calmante ou du Biogaze. Il est conseillé de ne pas utiliser l’eau.

Pour une brûlure plus grave, emballez votre chien dans un grand linge propre et adressez vous rapidement à un vétérinaire.

 

 Insolation :

Avertissement : Veillez à ne jamais laisser ou oublier votre animal  dans une voiture en plein soleil. La température y monte considérablement pour atteindre  rapidement 50°C et plus !

Il y a un réel danger de mort !

Si votre chien convulse, pousse des petits cris, a une respiration haletante, il a pris un coup de soleil ou un coup de chaleur. Amenez le dans un endroit frais. Arrosez son corps et principalement sa tête, sur laquelle vous pouvez poser des compresses froides.

 Dans la mesure du possible, donnez lui du café à boire.

 

Empoisonnement:

Selon ce que le chien a avalé, il peut être dangereux de lui administrer n’importe quoi. Afin d’éviter toute erreur, il faut, dans la mesure du possible, trouver ce que le chien a avalé et observé son comportement.

Consultez rapidement un vétérinaire.

Contactez le centre anti-poison pour  demander conseil.

 

Electrocution:

En mordillant un fil électrique par exemple, le chien peut s’électrocuter et s’évanouir. Coupez le courant et séparer votre chien du fil.

Pratiquez la respiration artificielle (bouche à truffe) tout en l’amenant chez le vétérinaire.

 

Piqûres d’insectes:

Tamponnez l’endroit piqué avec de l’eau vinaigrée ou citronnée. Dans les  cas les plus graves, comme les piqûres à la gorge, le vétérinaire reste le seul à décider. Allez y de toute urgence.

 

Morsure de serpent:

Anxiété, vomissements, diarrhée, paralysie au niveau de la morsure sont les signes particuliers de cet accident.

Faites un garrot et emmenez votre chien chez le vétérinaire avec si possible le maximum d’informations : la description du serpent (voir le serpent lui-même), le temps écoulé depuis la morsure, etc …

 

Corps étrangers dans la gorge:

Votre chien tousse et semble vouloir vomir. Dans tous les cas, l’objet n’a pas été évacué. Emmenez votre chien chez le vétérinaire qui avisera après avoir fait éventuellement une radio.

Le chien peut réussir à évacuer seul l’objet en toussant. On peut l’aider en lui faisant avaler un peu d’huile de paraffine.

 

Epillet:

Parfois des petits épis de seigle ou d’avoine se logent dans le conduit auditif et créent un abcès. Le chien porte la tête de coté comme si son oreille pesait une tonne. Il faut souvent opérer.

 

La trousse de pharmacie

Dans une sacoche, ayez donc toujours sur vous :

Compresses stériles de gaze

Pansements adhésifs aérés stériles hypoallergéniques de tailles différentes

Bandes de contention, élastiques, adhésives, hypoallergéniques, taille moyenne

Des compresses de coton cardé, pour pouvoir arrêter une hémorragie

Un rouleau de sparadrap large

Des attelles de différentes longueurs, pour immobiliser une fracture

Des ciseaux courbes

Une pince à épiler pour nettoyer une blessure ou enlever une écharde

Une loupe

Un flacon d’eau oxygénée, qui désinfecte sans douleur

Un grand flacon de sérum physiologique, pour laver une blessure souillée

Une grande seringue, pour envoyer un jet de sérum physiologique sous pression

Un antibiotique d’urgence, genre Augmentin

Un anti-diarrhéique, genre Ercéfuryl

Et un thermomètre, qui vous alerte dès que la température monte ou baisse trop, la normale chez le chien au repos étant de 38,5° C.

Ayez  toujours une ou plusieurs coordonnées de cliniques vétérinaires ouvertes 24/7.

 

 Note: Faites une formation de secourisme auprès de la Croix Rouge ou des sapeurs pompiers de votre secteur.

Vous y apprendrez les gestes de premiers secours, les différentes conduites à tenir. Si vous êtes formés pour intervenir sur des victimes humaines, vous saurez le faire pour votre chien, tout en sachant gérer le stress au mieux , vous serez donc beaucoup plus efficace.

 

Sources:

Michel Hasbrouck. Mieux connaître le métier de maître-chien.

 Dr Dominique Grandjean. Vétérinaire biologiste en chef  BSPP. secourisme canin.